Google en ligne de commande

Les API réservent parfois bien des surprises. Si le GUI du site est agréable, il ne reste plus qu’à tester aussi depuis un terminal classique pour voir si cela fonctionne (à part les images sans doute). Et il ne manque plus que quelques liens publicitaires dans les résultats de recherche.

Tout bon geek qui se respecte devrait être intéressé, sinon amusé par le nouveau site goosh.org, mis en ligne par Stefan Grothkopp, un développeur allemand indépendant. Ce site permet en effet de taper des requêtes google en ligne de commande, comme on le ferait dans un terminal Unix ou dans une fenêtre MS-DOS, via un language de script.
Ainsi pour faire une recherche sur le mot télécharger, au lieu d’utiliser le moteur de recherche Google, on peut désormais se rendre sur goosh.org et taper télécharger à l’invitation. Comme pour toutes les autres requêtes, goosh présente les quatre premiers résultats renvoyés par google.

Aux « aficionados » de la ligne de commande

Vous vous demandez à quoi cet outil peut-il bien servir ? Pas à grand chose sinon qu’il offre aux aficionados de la ligne de commande, un moyen sympathique d’accéder à Google.
Il permet aussi d’accéder à l’ensemble des fonctions de Google à l’aide d’une seule fenêtre, moyennant la connaissance de quelques commandes. Si l’on tape « images roses », Goosh proposera les quatre premiers résultats renvoyés par Google Images. Si l’on tape « news Sarkozy », Goosh proposera les quatre premiers résultats renvoyés par Google Actualités sur Sarkozy et ainsi de suite. Pour avoir la liste des commandes, il suffira de taper « help » à l’invitation du prompt.
A noter que la commande « wiki » suivie d’un mot clé permettra d’accéder aux résultats de Wikipédia concernant ce mot clé. Signalons aussi la présence de la commande « addengine » qui permet d’ajouter Goosh dans la liste des moteurs de la barre de recherche de Firefox.

Le « shell Google » non officiel

N’étant pas un produit développé par Google lui même, Goosh se présente comme le « shell Google non officiel ».« Je n’ai fait qu’utiliser l’API que propose Google et je pense que je respecte leurs conditions d’utilisation mêmes si certaines sont un peu vagues. Je ne sais pas si Google est au courant mais cela ne devrait pas leur déplaire, indique Stefan Grothkopp, J’ai démarré ce projet au début pour des besoins personnels parce que j’aime utiliser les lignes de commande ». 01net.com

1 commentaire à l'article “Google en ligne de commande”

  1. 12 juin 2008 | 08:41

    “Je ne sais pas si Google est au courant”.

    lol, en fait ça s’est répandu comme une trainée de poudre chez nous.

Laisser un commentaire