L’escargot et le TGV

Ce pourrait être une fable, mais ça n’en est point.

Début mai, un jeune homme originaire d’Arles se trouve dans un TGV avec des escargots dans une boîte. Ils sont vivants. Le voyageur est un instituteur qui destine les gastéropodes pour une “leçon de choses” pour ses élèves de maternelles. Une contrôleuse passe et elle demande au propriétaire des mollusques de payer un billet de 5,10 euros pour ses compagnons de voyage.

Comme pour un chat, un chien ou un canari, l’agent a en effet “appliqué le règlement” qui exige un billet pour tout animal de moins de 6 kg transporté dans un sac ou un panier. Pour les animaux plus gros, il faut payer un billet demi-tarif.

L’affaire est révélée dimanche dans La Provence et rapidement reprise dans les autres médias. Face au battage médiatique entourant cette amusante anecdote, la SNCF a décidé de rembourser les 5,10 euros, même si elle estime que ces gastéropodes sont tenus de payer leur place à bord comme tous les animaux domestiques. TF1 – Il voyage avec des escargots, il doit payer un billet

Et un commentaire fort bien placé de Rémy, Dijon :

Depuis quand un escargot est-il un animal domestique ? Paiera-t-on bientôt une amende pour la tranche de jambon dans un sandwich transportée par un voyageur ?

Terminons avec une petite image qui parle d’elle-même, fort appropriée pour l’occasion… Ils étaient pourtant faits pour s’entendre.

Ils sont fait pour s\'entendre

Aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier à réagir !

Laisser un commentaire