Blog info-trafic épisode 2

Une fois de plus, voici les mots-clefs les plus populaires et les plus savoureux cherchés par les visiteurs de ce blog. Commençons par les perles :

new sex pointions -> Faudra-t-il que je mette un bandeau “interdit aux moins de 18 ans” à l’entrée du site ?
fondation+aide au sociologue de tiers monde+2008 -> Voilà une idée pertinente : vendre l’excédent de notre stock de sociologues à des pays pauvres.
société business model innovation entrepreneuriat sociologie -> Décidemment, ils y tiennent à leur sociologie.
quel est le mayer site de rencontre -> Mais oui, vous êtes bien tombé(e), je suis sûr que vous trouverez votre âme soeur au détour d’un commentaire !
mayer avion -> Le mayer avion est l’Airbus A380.
mayer ovni -> Non, je ne suis pas un extraterrestre.
la droite mayer chiffre d’affaire -> C’est un nouveau parti politique ?
kerviel amie -> Non, je ne suis pas l’amie Kerviel.
imc et méthodes d’apprentissage de la lecture -> Voilà un sujet de thèse intéressant : comment l’alphabétisme favoriserait la croissance moyenne de l’indice de masse corporelle dans une population.
how to buy stock early in the day and flip -> Une question intéressante, n’est-ce pas ? Serait-il bien raisonnable de rendre publique une réponse ?
faillite bear stearns lingot d’or -> Quelqu’un préparerait-il un hold-up sur fond de débâcle bancaire ?
logiciel que mostafa belkhayate utilise -> Ou comment découvrir avec une simple recherche Google comment devenir milliardaire.
meilleur placement pour 200000 euros -> Contactez-moi, je peux peut-être vous aider. Honoraires réduits.
enjouy supelec -> Qui jouit à Supélec ? HEC ?
disfonctionnement d’un périphérique usb qui a dépassé les limites -> Je pense qu’un tel périphérique mérite d’être puni.
rediriger routeur espion pro -> Ho ho, y aurait-il des vilains hackers parmi les visiteurs de ce site ?
comment faire s’envoler un avion en papier -> J’aime les visiteurs qui sont aussi philosophes.
choisir prelevement liberatoire a posteriori assurance vie -> Je vais finir par proposer des services de conseil en droit fiscal ma foi.
c’est quoi un prix composition -> Je suis sûr qu’il existe des gens qui pensent que ce sont des personnes qui répondent aux questions posées à travers Google.
‘gaming is the whole thing -> Tu as tout compris !
le toubib est generaliste -> Eh oui.
mathématicien or mathématiques or maths -> Mathématiques, merci.
matrice bcg myspace -> Tiens, MySpace serait-il une nouvelle source d’information pour les marketeurs ?
perle erwin paris boutique -> Il va donc falloir que j’ouvre un store pour mes fans.
monnaies billets banque erwin -> Une raison de plus de créer mon propre pays ! Les gens me veulent en photo sur leurs billets de banque !
email contacts les geants des entreprises 2008 -> Ravi de voir que je fais partie des “geants des entreprises 2008” :-).

(plus…)

Manifestations de lycéens : une contestation rituelle et idéologique

Vous me pardonnerez de n’avoir pas écrit moi-même de tribune sur le sujet, mais Pierre Schweitzer, de Liberté Chérie, le fait avec suffisamment de précision ici pour que la Fondation Erwin Mayer décide porter sa voix. Les enjeux sont si importants, et pourtant on ne peut qu’être pessismiste sur la non détermination de nos ministres face à ce qui devrait être tout simplement maté.

Mardi 15 Avril, les lycéens ont manifesté pour la cinquième fois en deux semaines, réunissant à chaque fois plusieurs milliers de personnes. Ils protestent contre l’annonce par le Ministre de l’Education Nationale, Xavier Darcos, de la suppression de 11 200 postes d’enseignants dans les lycées à la rentrée prochaine. Les principales organisations lycéennes, l’Union nationale lycéenne (UNL) et la Fédération indépendante et démocratique lycéenne (FIDL) sont à l’initiative de ce mouvement. Depuis ils ont été rejoints avec enthousiasme par les syndicats d’enseignants, FSU en tête, et par des organisations de parents d’élèves.

Dans les médias ce conflit se présente comme une bataille d’arguments, souvent numériques. Xavier Darcos insiste sur la baisse du nombre de lycéens, que personne ne conteste [1] : 19 000 élèves de moins dans le second degré en 2007, un nombre en baisse constante depuis 1994. Il souhaite en profiter pour faire des économies dans un ministère qui représente 22% du budget de l’Etat français : 120 Milliards d’euros en 2007 [2] selon le site officiel du ministère, ce qui représente le premier budget de l’Etat. Le site se félicite même d’avoir un budget en hausse continuelle (+1,32% en 2007) et ajoute que le budget a été multiplié par 1,8 en euros constants depuis 1980.

Les lycéens quant à eux réclament plus de professeurs en croyant ainsi améliorer la qualité de l’enseignement dispensé. Ils soulignent ensuite le renversement de tendance démographique qui fait qu’actuellement le nombre d’élèves en primaire augmente et au collège l’augmentation devrait avoir lieu à la rentrée 2008, ce qui se répercutera inévitablement au lycée. Enfin les organisations syndicales s’inquiètent de la réduction des débouchés pour les professeurs en formation. Hélas cette bataille d’arguments est tout à fait stérile et occulte les vraies questions posées par cette mesurette.Le premier élément dont on ne parle jamais est le plaisir évident que les lycéens prennent à descendre dans la rue. Entre suivre des cours comme tous les jours et descendre avec ses copains et copines dans la rue en chantant et en faisant la fête, le choix est vite fait pour le lycéen lambda (mais on notera que si le lycéen rate volontiers les cours, aucune manifestation n’a eu lieu le week-end ou dans les académies actuellement en vacances). Ajoutez à cela les discours des syndicats de lycéens exhortant leurs camarades à entrer en résistance contre la casse de notre beau système et vous obtenez des lycéens gonflés à bloc, partagés entre le plaisir de manifester et la sensation d’être utile au reste de la société en luttant pour la préservation du système. Chaque mouvement social dégage un romantisme qui attire très fortement les lycéens, majoritairement de gauche. Enfin les lycéens savent parfaitement que pas un seul gouvernement depuis des décennies n’a su résister aux démonstrations de force syndicales. Dans ces conditions ils auraient tort de se priver ! Faire chuter une réforme, ou mieux, un ministre, est devenu un véritable rite de passage pour chaque génération de lycéens imprégnés malgré eux de pensée socialiste.Deuxièmement l’échec du système d’éducation public, « gratuit », et centralisé. Cet échec peut se mesurer de différentes manières. Que ce soit l’illettrisme qui atteint 9% de la population contre moins de 8% à la fin du dix-neuvième siècle[3], ou encore les efforts déployés par les parents de tous les milieux sociaux qui se battent pour inscrire leurs enfants dans les lycées publics les plus réputés ou tout simplement dans des établissements privés. Ou enfin la violence qui ne cesse d’augmenter, le climat général qui se dégrade et le manque de moyens alors que le budget augmente. Comme partout et en tous temps l’argent public est mal dépensé, car il n’y a aucun impératif d’efficacité. L’argument qui consiste à dire que l’éducation serait forcément déficitaire est faux. Le déficit étant bien financé par ailleurs, au total on ne peut pas dépenser plus que ce que l’on a. Une bonne gestion des ressources matérielles, des effectifs, et une meilleure adéquation des programmes avec les besoins de formation permettraient de rendre l’éducation parfaitement rentable. C’est pourquoi il est urgent d’instaurer la concurrence dans le système scolaire en France. Pour que chaque établissement puisse déterminer de façon autonome ses besoins en professeurs et en matériel tout en optimisant la réussite des élèves, et donc son propre succès. Pour un enseignement non politisé, ne dépendant plus de l’idéologie des professeurs tout puissants, mais plutôt pragmatique et adapté aux besoins réels de la société.

Il est impératif d’instaurer une réelle concurrence entre établissements : c’est le seul moyen de les pousser à obtenir de meilleurs résultats et à satisfaire la demande légitime des parents en matière d’éducation de leur enfant. Aujourd’hui l’Etat enseigne naturellement aux enfants ce qui lui est favorable : obéissance fiscale pour « l’intérêt général », défense inconditionnelle des systèmes publics de santé et de retraite pourtant en faillite depuis longtemps, mise en valeur du rôle de l’Etat dans l’histoire, etc. Mis en concurrence, les établissements les plus mal réputés voyant fuir leurs élèves se verront obligés de se remettre en question et de fournir une éducation au niveau de l’attente des élèves et de leurs parents. Par ailleurs chacun reconnaît qu’il n’existe pas de méthode de gestion uniformément applicable à tous les lycées, mais qu’au contraire la liberté pour un lycée de se gérer lui-même conduirait à une meilleure prise en compte des spécificités.

Et que feraient alors les parents n’ayant pas les moyens d’inscrire leur enfant dans un établissement privé ? Liberté Chérie propose le système des chèques éducation (voir notre argumentaire « Enseignement ») : une aide de l’Etat utilisable seulement pour des dépenses de scolarité. Ainsi l’accès à l’éducation serait garanti, mais chacun pourrait mesurer le coût des dépenses éducatives dans un système libre. Car faire croire que l’éducation est gratuite est un mensonge éhonté. Chaque lycéen coûte en moyenne 10 140 euros par an. Cette somme est intégralement payée par les parents via l’impôt et l’endettement de l’Etat. Mais noyées dans la masse des prélèvements obligatoires dont personne ne connaît la destination, ces dépenses passent inaperçues et trop de Français croient encore que l’éducation est gratuite parce que l’Etat l’a décidé. Ils en payent pourtant jusqu’au dernier centime. La situation risque d’empirer en attendant une prise de conscience suivie de véritables réformes, débarrassées de l’éternelle peur de fâcher les syndicats et autres professionnels de la banderole et du haut-parleur.


[1] http://media.education.gouv.fr/file/82/0/5820.pdf
[2] http://media.education.gouv.fr/file/97/1/20971.pdf
[3] Jean-Pierre Pélissier et Danièle Rébaudo, « Une approche de l’illettrisme en France », Histoire et mesure, XIX – N° 1/2 – Varia, mis en ligne le 15 juin 2007, référence du 16 avril 2008, disponible sur : http://histoiremesure.revues.org/document816.html.

Vive les vacances – Les Français champions du monde

TF1.fr – Les Français sont les rois des vacances – 17/04/2008

Lorsqu’on en vient aux vacances, les clichés ont la vie dure. Espagnols, Italiens, et Français détiennent encore le record des jours de vacances accordés par leurs employeurs l’an dernier avec respectivement 31, 33, et même 37 jours à se la couler douce pour nos concitoyens.

Et les chiffres de cette étude de Harris Interactive menées pour l’agence Expedia auprès des internautes montrent que si le goût pour le farniente des pays du Sud n’est plus à prouver, l’addiction au travail des Anglo-Saxons n’en est pas plus une légende. Les Anglais ne se sont ont ainsi vu accorder que 26 jours de congés en 2007. Les Américains? 14! Dans le milieu du peloton, l’Allemagne (27 jours), l’Autriche (28 jours) ou les Pays-Bas (28 jours)

Non content de détenir le record des journées chômées, les Français, gavés de RTT, défendent en plus mordicus leurs jours de congés. Comme les Allemands (19%), ils ne sont que 20 % à accepter de renoncer à partie de leurs congés acquis. Un dévouement à leur entreprise bien inférieur à celui des Autrichiens (41%), Italiens (47%), et Hollandais (49%) qui sont près d’une moitié à renoncer à leurs jours de congés acquis.

Les RTT, pas des vacances!

Doit-on en conclure que les Français sont surtout les champions du monde de la fainéantise? Pas si vite! Les études montrent régulièrement que la productivité des Français est une des toutes meilleures au monde. Chez nous, si le travail est bref, il est donc apparemment intense.

Et les RTT, si elles sont une particularité française, ne seraient pas des congés à 100%. “Ce ne sont pas des vacances proprement dites, mais des jours de repos utilisés pour faire les courses, les démarches administratives ou pour emmener les enfants au football”, explique le sociologue Jean Viard au Figaro. “Dans les autres pays européens, ce sont les femmes qui se chargent de ces tâches, parce qu’elles travaillent beaucoup plus souvent à temps partiel.” En clair, le Français n’est pas paresseux, il est même à la pointe de la répartition des tâches dans le couple! On se satisfera de cet éclairage…

Blog info-trafic

Après quelque trois semaines d’existence, il est intéressant de se pencher sur les mots-clefs recherchés par les visiteurs arrivant sur ce blog, et de vérifier à quel point je suis bien référencé pour ces mots (décidemment, Google aime les blogs !).

Sans surprise, le buzz de note2be arrive en première position des champs lexicaux les plus demandés, suivi de ceux qui me recherchent personnellement (ça fait toujours plaisir), et de l’affaire Société Générale / Jérôme Kerviel, un buzz qui s’éteint doucement (ou pas).

La perle est sans conteste : “mes droits pour harcèlement moral par des professeur a l’école” ! Si l’internaute qui a cherché ce terme a besoin d’aide, je suis prêt à le coacher en récompense.

note2becom
erwin mayer
fondation erwin
erwin mayer fondation
note2be.com
rapport green societe generale
3ix
contrenote2be boycott
“inspection generale” “société générale” “mission green”
“punition collective” note2be
3ix + commentaires
affaire green societe generale
capital week
capital-week jean ducharne
critères de note2be
dh mobility modder
dh mobility modder 8
enseignement primaire méthode alpha
erwin finance
erwinmayer.com
free webmail and cpanel sign up
green societe generale
générateur de noms de société
générateur nom entreprise
indice masse corporelle remis en cause
les alpha lecture
légalité note2be.com
magento mutualise
mes droits pour harcèlement moral par des professeur a l’école
methode alpha
methode apprentissage lecture alpha
mission green société générale
mobility modder
méthode alpha
méthode de lecture alpha
not 2 be noter les prof
note au personnel pour le respect mutuel
note2be lemaitre
polemique notes professeur
polemique site note professeur
raport interne sg
rapport green inspection générale
rapport green, inspection generale, societe generale
societe generale green
fondation erwin mayer

Pour les pays, Singapour est curieusement la deuxième source de trafic (merci Youcef et Benoit).

France
Singapore
Belgium
Germany
United Kingdom
Morocco
Switzerland
Poland
United States
Canada
Nigeria
Guadeloupe
Chile
Mexico
Algeria
Sweden
Benin

Un petit merci à Google Analytics pour tout ceci.

« Page précédente